Le Haut-commissariat aux Compétences met en place un plan de transformation et de digitalisation de la formation avec un objectif ambitieux : accompagner le déploiement d’un nouveau modèle de formation en faisant de la France un leader de l’innovation pédagogique.

Pour traduire cette ambition, le Plan d’Investissements dans les Compétences porte en 2021 un projet très ambitieux de transformation et de modernisation de la formation, financé à hauteur de 300 millions d’euros.

Carine Seiler - Haut-commissaire aux compétences

Alors que la crise Covid a particulièrement révélé à la fois le retard de la France en matière de digitalisation de la formation et la très forte mobilisation des organismes de formation et des CFA pour maintenir le lien avec les apprenants, le Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion vise à diffuser un modèle de formation plus attractif intégrant pleinement les apports du digital, des technologies immersives et des sciences cognitives.

Le plan d’actions repose sur 3 axes d’intervention complémentaire :

  • Accompagner la transformation des pratiques pédagogiques
  • Faciliter l’accès à des contenus pédagogiques digitaux permettant d’acquérir un geste professionnel en ligne
  • Soutenir le développement de lieux ressources de types tiers-lieux, accessibles aux apprenants, mais aussi aux organismes de formation
  • Soutenir des projets innovants de digitalisation proposés par les acteurs de terrain

Consulter l’avis du Comité de suivi du plan de transformation et de digitalisation de la formation (septembre 2021)

Appel à projet Deffinum

Le Haut-commissariat aux compétences a lancé le 1er juin 2021 l’appel à projet Deffinum.

Doté de 100 millions d’euros, l’appel à projet Deffinum pour « Dispositifs France Formation Innovante Numérique » a pour objectif d’accélérer la transformation de la formation par le soutien à des projets émanant de consortiums ou groupements d’acteurs.

Il soutiendra des projets :

  • de portée nationale ou interrégionale ;
  • qui portent un engagement de mutualisation des productions, supports, outils… ainsi créés au sein de leur réseau, voire, s’ils le souhaitent, au-delà ;
  • qui portent une forte dynamique d’innovation pédagogique en formation professionnelle et en apprentissage, intégrant notamment les apports : des technologies numériques et immersives, des sciences cognitives, de la formation en situation de travail.

A savoir : Le développement des tiers-lieux est un axe privilégié par le gouvernement.
En savoir plus sur l’engagement de l’Etat en faveur des tiers-lieux.