Financer les frais restant à la charge des demandeurs d’emploi en recherche d’emploi, en reprise d’emploi ou en formation.

L’aide à la mobilité peut prendre en charge : des frais de déplacements, des frais d’hébergement, des frais de repas.

Les bénéficiaires sont les demandeurs d’emploi, les stagiaires de la formation professionnelle ou les bénéficiaires de contrats aidés :

  • Non indemnisés au titre d’une allocation chômage
  • Indemnisés au titre d’une allocation chômage dont le montant est inférieur ou égal à celui de l’ARE minimale.

Prise en charge uniquement si l’entretien d’embauche, la participation à un concours public ou à une prestation intensive, la reprise d’emploi ou la formation se déroule à plus de 60 km aller-retour du domicile ou 2 heures de trajet aller-retour du lieu de résidence.

La distance s’apprécie sur la base d’un seul aller-retour.

Le kilométrage aller-retour (ou le cas échéant le temps de trajet) est vérifié sur le site https://fr.mappy.com/ en fonction du code postal/ville du lieu de domicile du demandeur au code postal/ville du lieu de déroulement de l’action de reclassement dans les conditions normales de circulation, en sélectionnant le trajet le plus court.

Pour répondre à des situations particulières de demandeurs d’emploi, des dérogations pourront être accordées sur appréciation de Pôle emploi.

Montant des aides

  • Transport

Forfait de 0,20 € par kilomètre parcouru multiplié par le nombre de kilomètres aller-retour

  • Repas

Forfait de 6 € par jour

  • Hébergement

30 € par nuit.

  • Plafond global

Le remboursement de l’ensemble des frais (transport, repas et hébergement) ne peut pas excéder un plafond annuel de 5 000 €

Les frais sont pris en charge :

  • Pendant 1 mois maximum suivant la reprise d’emploi
  • Pour la durée de la formation suivie par le demandeur d’emploi

Modalités

Pour l’entretien d’embauche, la prestation intensive ou le concours public : demande dans un délai de 7 jours après l’entretien, la prestation ou le concours.

Pour la reprise d’emploi ou l’entrée en formation : demande faite au plus tard dans le mois suivant la reprise ou l’entrée en formation.