La mise en place de l’Observatoire des publics les plus éloignés de l’emploi en Occitanie fait suite à la volonté de mieux connaître les personnes repérées comme ayant les plus grandes difficultés à intégrer le marché du travail, souvent qualifiées d’ « invisibles ».

Cet Observatoire, comme mentionné dans le Pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022 en Occitanie (page 88, fiche action n°21), permet de repérer, identifier et caractériser les publics les plus en difficultés et cumulant différents freins d’accès à la formation, à l’emploi, de mobilité.

Une dizaine de publics sont concernés : les NEET, les décrocheurs, les détenus, les réfugiés, les personnes en situation de handicap, les allocataires du RSA, les demandeurs d’emploi jeunes ou de longue durée, les mineurs non accompagnés, les habitants des QPV, et les personnes illettrées.

Pour chacun de ces publics, une étude fournit des éléments de cadrage et pose un diagnostic territorial. Des indicateurs clés sont également identifiés pour pouvoir réaliser un suivi annuel de ces populations.

Les NEET (personnes sans emploi, ne suivant ni études, ni formation)

Chiffres clés 2017 :

  • 174 153 NEET en Occitanie
  • 17,7 % des 15-29 ans (+ 1 point en 5 ans)
  • 51 % des NEET sont des femmes
  • 70 % des NEET sont en recherche d’emploi
  • 24 % des NEET ont au moins un enfant dans le même logement
  • 32 % des NEET n’ont aucun diplôme
  • 12 % des NEET sont des immigrés
  • Taux de NEET parmi les 15-29 ans : entre 13,1 % en Lozère et 25,7 % dans les Pyrénées-Orientales

Consultez l’étude sur les NEET en Occitanie

Les personnes placées sous main de justice en Occitanie

Les chiffres clés :

  • 21 900 personnes placées sous main de justice au 1er janvier 2020 en Occitanie (+ 2,7 % sur un an)
  • 6 273 personnes sous écrou au 1er octobre 2020 :
    • leur âge médian ressort à 32 ans,
    • 23 % sont de nationalité étrangère,
    • 2,9 % sont des femmes.
  • En décembre 2018, 30 % des détenus sont scolarisés en Occitanie
  • En 2020, 879 détenus ont bénéficié du dispositif Avenir, financé par la Région Occitanie

Consultez l’étude sur les personnes placées sous main de justice en Occitanie